Les autobus durant la Seconde Guerre mondiale

Si les deux guerres mondiales ont anéanti le réseau parisien, le destin des autobus fut radicalement différent d’une guerre à l’autre. Lors de la Seconde Guerre Mondiale ils prendront des allures de drôles d’engins. Explications.

Les autobus durant la Seconde Guerre mondiale

1940-1945, Un réseau qui se réduit comme une peau de chagrin

L’occupation allemande se double d’un manque crucial de matières premières

L’armée d’occupation réquisitionne une partie du matériel roulant et ceux qui sont encore à disposition des parisiens, ont de plus en plus de mal à rouler. Il y a pénurie de matières premières. On manque de tout : de pneumatiques, de carburant, d’huile et de pièces détachées. Contrairement à 1914, la seule alternative en matière de transport urbain est le métro, tous les tramways ayant été supprimés depuis longtemps à Paris.

C’est l’époque du « Système D » celui de la débrouille !

On remplace l’essence, devenue introuvable, par de l’alcool éthylique mais le rendement est déplorable. On roule au gaz de ville ; d’immenses réservoirs en toile caoutchoutée protégés par un léger carénage en tôle, sont installés sur les toits des autobus leur donnant l’étrange allure de ballon dirigeable. On se tourne aussi vers le gazogène à bois. Pour adapter les autobus, on scie alors l’avant de la caisse pour loger la chaudière posée près du machiniste. On pense aussi aux trolleybus qui équiperont effectivement 2 lignes.
En bref, on s’adapte comme on peut. Mais le réseau se dégrade inexorablement, passant de 3 500 autobus en 1939, à 600 en 1942, pour être totalement suspendu en 1944, peu avant la libération de Paris.

Le retour à la normal, après guerre, sera long et compliqué. Mais certains bus de collection d’avant-guerre comme le Renault TN6, reprendront du service et circuleront jusqu’en 1969, pour le plus grand plaisir des parisiens.

Article Précédent
Article Suivant

Sur le même sujet

Les autobus durant la Grande Guerre

Connaissez-vous le destin surprenant des bus parisiens pendant la Grande Guerre ? Découvrez-la avec cette collection de bus miniatures exceptionnelle.

Lire la suite

Les premiers autobus parisiens modernes

Ou la brève histoire des bus parisiens à plate-forme emblématiques des années 1905 à 1940.

Lire la suite

Le TN6 à plate-forme, c’était le bon temps

Souvenez-vous du TN6 et de sa fameuse plate-forme arrière ! On l’empruntait pour aller à l’école ou au travail dans notre jeunesse.

Lire la suite

Nos coups de coeur

Mercedes-Benz, Collection de miniatures officielles
Mercedes-Benz, Collection de miniatures officielles €99 Frais d'envoi offerts
Jaguar Héritage
Jaguar Héritage €99 Frais d'envoi offerts
Les petits utilitaires des artisans et commerçants
Les petits utilitaires des artisans et commerçants €99 Frais d'envoi offerts

Votre panier

Article

quantité

prix

Supp.

Total hors livraison

Frais de livraison

Total