Hommage aux grands chefs militaires français de la 2ème Guerre Mondiale !

Cette année est marquée par le 70ème anniversaire du débarquement sur les plages de Normandie, un épisode clé du dénouement de la Seconde Guerre Mondiale… l’occasion de rendre hommage aux chefs militaires français qui se sont illustrés dans ce conflit.

Seconde guerre mondiale, les grands chefs militaires français

Durant la campagne de 1940

La drôle de guerre, et le désastre de mai-juin 1940 sur lequel elle débouche, pourrait laisser croire, à tort, que la France est dépourvue de grands chefs militaires et de fins stratèges.
Certes, des hommes comme le général Gamelin, commandant en chef des armées françaises en 1939-1940, ou le général Georges, à la tête des forces déployées sur le front face à l’Allemagne au printemps 1940, n’ont pas été à la hauteur de leur fonction et révèlent de grandes insuffisances dans l’exercice de leur commandement.
Néanmoins, l’armée française compte aussi des soldats de valeur comme le général Weygand, qui succède à Gamelin limogé en mai 1940, le général Billotte, à la tête d’un groupe d’armées n° 1, qui se tue malheureusement dans un accident d’automobile en mai 1940 ; ou bien encore le général Giraud, fait prisonnier le 19 mai 1940 alors qu’il vient de prendre la tête de la IXe armée, puis transféré à la forteresse de Kônigstein dont il réussira à s’évader en 1942.

Au coeur de l'armée française de libération

Le général Giraud va jouer un rôle crucial dans l’organisation des forces de libération ; c’est le père incontesté du réarmement de l’armée française d’Afrique. Cependant son manque de clairvoyance politique face à son rival de Gaulle lui sera fatal. Alors qu’il co-préside avec de Gaulle, le Comité Français de Libération Nationale, il sera bientôt évincé par celui-ci puis relevé de ses fonctions en 1944.
Mais l’armée française compte d’autres grands hommes qui vont inscrire leur nom dans l’histoire. Parmi eux, citons :

2 grands militaires issus de l’armée d’armistice :

Le général Juin, nommé à la tête du corps expéditionnaire français en Italie, qui remporte la bataille de Garigliano en mai 1944, ouvrant ainsi les portes de Rome aux alliés.
Le général de Lattre de Tassigny, qui débarque en Provence, se bat en Alsace et conquiert le sud de l’Allemagne au printemps 1945.

3 généraux issus de la France Libre :

Le général Leclerc, chef de la célèbre 2e DB (division blindée), qui affronte pendant la campagne de 1944-1945, leschars allemands dont les redoutables Panther et Jagdpanther.
Le général König, qui commande les troupes françaises lors de la bataille de Bir Hakeim au printemps 1942, ou encore
Le général de Larminat, chef d’une division française libre puis commandant des forces françaises engagées contre les poches allemandes de l’Atlantique en 1944-1945.

Aujourd’hui, nous sommes fiers de rendre hommage à de tous ces chefs militaires qui se sont battus pour la France, à tous leurs hommes qui sont tombés au combat.

Article Précédent
Article Suivant

Sur le même sujet

Une conception de base commune à tous les chasseurs de chars

Comme tous ses « frères d’armes », sa conception répondait à une double contrainte de coût et de simplification de production.

Lire la suite

Le Sd.Kfz. 173 Jagdpanther, un chasseur de char hors norme

Entre 1944 et 1945, le Jagdpanther a su se montrer particulièrement efficace et resta dans la mémoire des alliés comme l’un de leurs pires ennemis.

Lire la suite

Marquages et camouflages des chars français

Au XXe siècle, la portée et la puissance de feu des armes impliquent l’abandon des uniformes voyants, le camouflage devient de mise.

Lire la suite

Nos coups de coeur

Locomotives électriques de légende
Locomotives électriques de légende €99 Frais d'envoi offerts
Montres gousset : à la gloire des locomotives
Montres gousset : à la gloire des locomotives €99 Frais d'envoi offerts
Pilotes de la Seconde Guerre Mondiale
Pilotes de la Seconde Guerre Mondiale €99 Frais d'envoi offerts

Votre panier

Article

quantité

prix

Supp.

Total hors livraison

Frais de livraison

Total